Gala du 31 mars à Léopold Sédar Senghor. : L’Ecole de lutte Balla Gaye vise le doublé avec BG2 et Elton - LutteTV

Gala du 31 mars à Léopold Sédar Senghor. : L’Ecole de lutte Balla Gaye vise le doublé avec BG2 et Elton

Lamine Seck 24/03/2018 14:59 Actualités
elton-lutte-senegalaise

En lever de rideau du « combat-leader » dont Balla Gaye 2 et Gris Bordeaux se disputent la vedette, Elton de l’Ecole de Lutte Balla Gaye (ELBG) en découdra avec Reug Reug. Voilà qui assigne aux poulains de Père Balla un doublé, mode arène : remporter les deux « grands combats » du gala organisé par le promoteur Luc Nicolaï. Au même titre que Balla Gaye soumis à un impératif de résultat contre le 3e « Tigre » de Fass, Elton doit confirmer face à Reug Reug après sa dernière sortie victorieuse qui lui avait permis de vaincre Tyson 2 sans péril. L’on imagine donc aisément l’état d’esprit des deux « guerriers » qui n’ont pas droit à l’erreur. Le 31 mars prochain, l’Ecole de Lutte Balla Gaye jouera gros avec la descente du duo BG2-Elton dans l’enceinte, à quelques minutes d’intervalle.
Ces deux « têtes couronnées » de Guédiawaye ont connu des fortunes diverses lors de leurs dernières sorties. L’ancien roi des arènes a essuyé deux revers successifs signés par Bombardier et Eumeu Sène. Sa défaite face au B52 de Mbour lui avait coûté le titre tant convoité de « roi » des arènes. Revenu à la compétition contre Eumeu Sène, Balla Gaye 2 avait encore subi la loi du chef de file de Tay Shinger, sa bête noire. Le voilà désormais de retour à la compétition face à un gros challenge qu’il devra mettre à profit pour revenir à la surface au risque de servir de rampe de lancement aux loups aux dents longues et acérées.
Même s’il est mieux loti que Balla Gaye 2, Elton le tombeur de Tyson 2 pourrait éprouver des difficultés face à son adversaire qui a plié des lutteurs de la carrure de Jordan et Bébé Saloum. Ces deux colosses n’ont rien à envier à Elton, au plan athlétique. Voilà qui pourrait compliquer, un tant soit peu, la tâche du coéquipier de Balla Gaye 2 face à son vis-à-vis qui a mis tout le monde d’accord sur ses grandes qualités techniques. Cela lui a valu le titre de « roi » de la lutte simple, entre autres distinctions et décorations. Le poulain de Père Balla est loin d’être un nain dans l’arène. L’on a encore en mémoire les défaites qu’il a infligées à deux internationaux de la lutte, Youssou Ndour et Tyson 2 en l’occurrence, deux super « cracks » cités parmi les meilleurs de leurs générations. Le bulldozer de Guédiawaye ne doute pas un seul instant de l’issue de son face-à-face avec Reug Reug. Ce sera du « beurré, daan, gnibi ! », comme par le passé.

Babacar Simon FAYE Leewtoo