3e vague et 4 avances remises à Balla Gaye : Gaston Mbengue, la peur de l'échec - LutteTV

3e vague et 4 avances remises à Balla Gaye : Gaston Mbengue, la peur de l'échec

Pape Ndiaye 27/07/2021 21:01 Actualités
balla-gaye-2-gaston-mbengue-lutte-senegalaise

Le lutteur Balla Gaye 2 et le promoteur Gaston Mbengue risquent gros en raison de la pandémie qui impose le report des événements sportifs au Sénégal.

C'est ce qu'on appelle un avenir incertain. Le lutteur Balla Gaye 2 a reçu quatre avances des mains du promoteur Gaston Mbengue pour affronter Bombardier, Boy Niang 2, Eumeu Sène et Gris Bordeaux. Pendant ce temps, la pandémie continue de dicter sa loi au Sénégal avec une troisième vague plus sévère que les précédentes, qui risque risque de tout chambouler.
Déjà une prévision d'1 milliard 500 millions
Gaston Mbengue qui compte marquer son retour dans l'arène, a déjà fait une prévision d'1 milliard 500 millions de Francs CFA pour les quatre grandes affiches : Balla Gaye 2 vs Bombardier, Balla Gaye 2 vs Eumeu Sène, Balla Gaye 2 vs Boy Niang 2 et Balla Gaye 2 vs Gris Bordeaux. Sans oublier le combat Lac 2 vs Eumeu Sène qui s'est déjà tenu en avril dernier. "C'est une prévision parce que je dois payer chaque lutteur", avait fait savoir le promoteur de lutte. Aujourd'hui, avec la pandémie qui menace déjà de reporter l'affiche du 31 juillet 2021, entre Balla Gaye 2 et Bombardier, le Dong King fait face à une peur de voir tout tomber à l'eau même s'il a l'accord des autorités pour organiser ce combat revanche qui avait déjà été reporté. Pire, les autres combats, qui sont prévus l'année prochaine ne sont pas aussi épargnés. Surtout que la pandémie est incontrôlable et personne ne connaît l'issue. Quant à Balla Gaye 2 qui aurait déjà touché 1 demi-milliard pour ses combats, risque aussi de devenir le plus gros perdant si le coronavirus continue à dicter sa loi.
Vers une interdiction des événements sportifs
Face à cette situation qui devient de plus en plus inquiétante, des mesures sont entrés en vigueur avec le report des combats qui devaient se tenir dans les jours à venir. Il s’agit de l’interdiction de tous les événements et également l’interdiction de tous les spectacles, que ce soit religieux, culturels et sportifs. Ces mesures de restriction devraient durer deux mois. Et si elles restent effectives dans les prochains jours voire semaines, le promoteur et le lutteur se trouveraient dans une situation très compliquée. Ils risqueraient de perdre gros. Sans compter les restrictions qui pourraient également s'ajouter, comme le couvre feu, déjà mis en place à deux reprises pour lutter contre le coronavirus. Ce qui est encore possible surtout que ce mardi (642 nouveaux cas), 14 nouveaux décès ont été déclarés pour un total de 1.300 morts depuis l'apparition du virus au Sénégal.
En tout cas, le Sénégal va vers de grandes décisions et le promoteur qui campe toujours sur sa position de vouloir organiser ce combat revanche, à huis clos partiel (5000 places), croise les bras. Lui et Balla Gaye 2 vont forcément vivre des prochaines heures terribles. Et cet après-midi le gouverneur à pris la décision de ne pas assurer la sécurité des combats. Et les promoteurs ont tout simplement décidé de reporter leurs événements car le huis total proposé par le gouverneur a tout simplement été rejeté par les bailleurs de l'arène sénégalaise.

Les TOPS DU MOMENT