A LA DÉCOUVERTE DES «XARFA XUFA» DANS L’ARÈNE… - LutteTV

A LA DÉCOUVERTE DES «XARFA XUFA» DANS L’ARÈNE…

Pape Ndiaye 26/08/2022 15:59 Actualités
lutte-senegalaise

Incontestablement, l’arène sénégalaise est un monde assez particulier, parce que bâti sur fond de croyances magico-religieuses. Cette particularité nous révèle d’ailleurs l’existence d’un dualisme entre des forces étranges qui entretiendraient une soi-disant «opposition cachée». De là, une dialectique entre deux pouvoirs : la magie et la religion. S’impose à nous une investigation curieuse, mais pas savante, pour entrer, n’est-ce pas, dans le temple des «xarfa xufa» (pratiques liturgiques).
A priori, se donnent en lecture des pratiques rituelles, trop répétitives, dans lesquelles il est désormais habituel de voir les lutteurs se concentrer lors des manifestations de lutte. Retenons en vrac les sacrifices sanglants (immolation d’animaux dans l’arène), l’utilisation de «senghor» (bande d’étoffe qui a une valeur remarquable !), le port d’amulettes sur la poitrine, suspendues au cou, attachées avec ostentation aux poignets, à l’avant-bras, autour des reins, aux pieds, à la cheville, empilées les unes sur les autres…

Insérons dans ces pratiques, une panoplie d’objets les plus divers : balais, mortier, pilon, cauris, calebasses ornés de saintes écritures de coran, cornes, peaux ou organes d’animaux, des «gnax» (vases) ou des bidons remplis d’eau de couleurs différentes (jaunâtre, marron, vert, rouge etc.), des feuilles de «paftan» (arbre à soie), des grappes de feuilles de «ngeer» (Guiera senegalensis), du sable de mer, et même des cailloux, des cure-dents, fléchettes...

Lutte Sénégal

Les TOPS DU MOMENT