Bafa Guéye, Coach National Adjoint : « Les Chances D’Eumeu Sont Trop Minimes, Devant Le B52 » - LutteTV

Bafa Guéye, Coach National Adjoint : « Les Chances D’Eumeu Sont Trop Minimes, Devant Le B52 »

Pape Ndiaye 23/03/2022 13:45 Actualités
bombardier-eumeu-sène-lutte-senegalaise

Coach national adjoint d’Ambroise Sarr, en équipe nationale de lutte sans frappe, et par ailleurs entraîneur de la région de Fatick, Bafa Guèye donne son avis de technicien sur le combat du dimanche 27 mars prochain, à l’Arène nationale, entre Eumeu Sène et Bombardier.

« Un combat comme les autres, mais avec ses particularités »

« C’est un combat entre deux lutteurs qu’on ne présente plus, qui sont des habitués des grands évènements et qui en ont l’expérience. C’est un combat comme les autres, qui ne sort donc pas du cadre du sport. Mais qui a ses particularités. Le vaincu pourrait avoir des problèmes pour trouver un autre adversaire. »

« Une 3e défaite serait lourde de conséquences pour Eumeu Sène »

« Eumeu reste sur deux défaites de suite (contre Modou Lô le 28 juillet 2019 et Lac 2 le 4 avril 2021, ndlr). Il sait donc qu’une 3e défaite serait lourde de conséquences pour lui. Son avantage dans ce combat, c’est de chercher le déséquilibre. S’il n’y parvient pas, s’il ne trompe pas Bombardier par une position de 4 appuis, par exemple, il ne le battra pas. »

« Eumeu n’ose pas se bagarrer avec Bombardier »

« Eumeu Sène doit mimer une bagarre, tenter d’esquiver et le pousser à la faute. D’aucuns parlent de bagarre et tout. Mais Eumeu n’ose pas se bagarrer avec Bombardier. J’en suis convaincu. Mais pourra-t-il encore tromper Bombardier ? C’est la question. »

« Eumeu, c’est de la bagarre de rue »

« Eumeu est un guerrier, un bagarreur. Mais sa bagarre n’est pas ordonnée. Il fait de la bagarre de rue, de la bagarre déséquilibrée. »

« Les chances d’Eumeu sont trop minimes »

« On dit souvent d’Eumeu Sène qu’il est un bon lutteur, à l’aise dans le corps-à-corps. Certes, mais le corps-à-corps l’arrange-t-il dans ce combat ? Je pense que non. Encore une fois, il ne peut qu’induire Bombardier en erreur et le battre. Mais, son salut n’est pas dans la bagarre. Pour dire vrai, ses chances sont trop minimes dans ce combat. »

« Bombardier a changé de style de lutte »

« Bombardier, lui, a l’avantage d’avoir gagné son dernier combat (contre Balla Gaye 2 le 1er janvier 2022, ndlr). Et il a changé de style de lutte. Jadis, il se mettait à répondre coup sur coup, à se bagarrer sans respecter les normes. »

« Aujourd’hui, le B52 lutte exactement comme doit le faire un poids lourd »

« Aujourd’hui, il lutte exactement comme doit le faire un poids lourd. Il reste sur ses appuis, suit un bon rythme qui lui est propre, ferme les issues à son adversaires et se met à la hauteur de celui-ci. Techniquement et tactiquement, il a changé. »

« Si Bombardier veut battre Eumeu… »

« S’il veut battre Eumeu, il doit l’attendre. Ce dernier va le provoquer afin de le déséquilibre et le tromper. C’est inévitable. Eumeu va l’inviter à une bagarre à laquelle il ne croit pas véritablement. Bombardier doit se mettre à la hauteur de son adversaire et rester sur ses appuis, tout en ayant une bonne garde. »

« Eumeu peut céder »

« S’il y a accrochage, on verra de la lutte pure. La bagarre n’arrange pas Eumeu dans ce combat. Si Bombardier affiche une vraie sérénité, se met sur l’axe d’Eumeu, l’attend et reste posé, impose la bagarre, Eumeu peut céder. »

« La bagarre de Bombardier est plus normée »

« Il est vrai que Bombardier n’a pas encore véritablement bastonné un adversaire. Mais sa bagarre est plus normée. Alors, c’est un combat très complexe. Et quiconque commet une erreur verra son adversaire l’exploiter et gagner. »

Abou NDOUR

Les TOPS DU MOMENT