Balla Gaye 2 / Boy Niang : La polémique est maintenant finie ! - LutteTV

Balla Gaye 2 / Boy Niang : La polémique est maintenant finie !

Pape Ndiaye 4/03/2022 14:43 Actualités
lutte-senegalaise

La polémique est maintenant finie et toutes les zones d’ombre ont été levées. Balla Gaye 2 va lutter, d’abord avec Gris Bordeaux avant d’en découdre avec Boy Niang 2. C’est ce qui a été retenu à la suite de la réunion tenue, hier, entre Gaston Mbengue et le camp de Boy Niang 2.

Le bruit était assourdissant, le camp de Boy Niang 2 prêchait pour sa paroisse afin d’affronter Balla Gaye 2, le plus rapidement possible et passer à autre chose. C’est pourquoi le Pikinois avait fait une sortie, il y a quelques semaines, pour mettre la pression sur le promoteur Gaston Mbengue, en indiquant qu’il n’allait plus lutter avec le Lion de Guédiawaye si ce dernier affronte en premier lieu Gris Bordeaux.

Des propos qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. En effet, prenant au sérieux cette sortie du lutteur, le Don King avait besoin de clore le débat en trouvant un accord avec le camp de Pikine. C’est maintenant fait. Une réunion à huis clos s’est tenue, mercredi, entre Boy Niang 2, son père De Gaulle, Gaston Mbengue et son fils Makane et le communicateur traditionnel El Hadji Mansour Mbaye.

À l’issue des discussions, le camp de Boy Niang 2 a été convaincu d’affronter Balla Gaye 2 après que ce dernier aura croisé Gris Bordeaux. Et le promoteur a fixé les dates de ces deux combats. Balla en découdra avec Gris au mois d’août avant de faire face à Boy Niang 2 en janvier 2023. «Oui, j’ai reçu Boy Niang 2 et son père De Gaulle.

Nous avons discuté et nous sommes convenus que le combat entre Balla Gaye 2 et Gris Bordeaux se tiendra en premier lieu puis celui de Boy Niang contre Balla Gaye 2. Balla Gaye 2 affrontera Gris Bordeaux le 7 août 2022 avant de croiser Boy Niang 2 le 1er janvier 2023. C’est normal que Mansour Mbaye soit associé au dossier puisqu’il est mon ami et en même temps le grand-père de Boy Niang 2», a déclaré Gaston Mbengue joint au téléphone par RECORD.

Boy Niang 2 lâche ainsi du lest, mais, à l’en croire, le lutteur n’avait pas le choix. «Je n’avais pas le choix. Je ne pouvais pas refuser la demande de mon grand-père El Hadji Mansour Mbaye», aurait indiqué le fils de De Gaulle à la sortie de la réunion.

Les TOPS DU MOMENT