Boy Niang, Siteu, Reug Reug, Sa Thiès, Garga: Big Five Des Champions À 16-17 Combats Sans Revanche - LutteTV

Boy Niang, Siteu, Reug Reug, Sa Thiès, Garga: Big Five Des Champions À 16-17 Combats Sans Revanche

Pape Ndiaye 9/06/2022 17:05 Actualités
-siteu-reug-reug-sa-thiès-garga-lutte-senegalaise

Ils ont la chance d’avoir disputé au moins seize combats avec comme dénominateur commun de n’avoir pas encore connu de revanche dans leur carrière. Il s’agit de Boy Niang 2, Siteu, Reug Reug, Sa Thiès et Garga Mbossé.

La règle de l’aller-retour

Il est fréquent d’entendre les lutteurs dire que, dans une carrière, il y a une période considérée comme celle de l’aller et une autre qu’ils assimilent à celle des retours, comme dans un championnat de football un peu. Une manière de dire que c’est presque une obligation pour les lutteurs de donner ou de prendre des revanches, en affrontant des lutteurs deux ou plusieurs fois.

Quand des lutteurs s’affrontaient 3 fois ou plus

Les anciens lutteurs se croisaient entre eux trois, quatre ou cinq fois, voire plus. Un lutteur comme Yékini a croisé Bombardier et Baboye trois fois chacun, Tyson deux fois ; Eumeu Sène a croisé Lac 2 trois fois. Tapha Guèye a affronté quatre fois Dame Soughère, trois fois Balla Gaye 1, entre autres exemples.

Les jeunes champions toujours en phase aller

Mais l’arène compte de jeunes champions qui, bien qu’ayant disputé seize combats ou plus, n’ont pas encore croisé de lutteur plus d’une fois. Il s’agit de Boy Niang 2 (17 combats, 17 lutteurs différents), de Garga Mbossé (16 combats, 16 lutteurs), de Reug Reug (16 combats, 16 lutteurs), de Siteu (16 combats, 16 lutteurs), de Sa Thiès (16 combats, 16 lutteurs).

Tentative d’explication

Cette situation s’explique, en grande partie, par la diversité des adversaires qui s’offrent à eux. Ce qui donne une large gamme de choix à ces jeunes champions. Mais il est évident que, dans deux ou trois ans, ils seront dans l’obligation d’affronter encore des lutteurs qu’ils ont déjà affrontés. Pour une raison ou une autre.

Abou NDOUR

Les TOPS DU MOMENT