CNG et GFM signent un partenariat pour trouver une alternative à la lutte - LutteTV

CNG et GFM signent un partenariat pour trouver une alternative à la lutte

Pape Ndiaye 6/04/2021 23:14 Actualités
lutte-senegalaise

Le Comité National de Gestion (CNG) de la lutte a signé un partenariat avec le Groupe Futurs Médias (GFM), mardi, à Dakar.
Ce partenariat entre la structure chargée de la lutte et le groupe de presse a pour raison de vulgariser le sport national. Cela passe par une première journée nommée les mercredis de la lutte, qui démarre, demain, à l'arène nationale. Représentant de GFM, Bouba Ndour, le Directeur de la TFM, a indiqué que le Groupe "ne cherche pas de l'argent à travers ce projet", mais il veut plutôt "appuyer la lutte" qu'il considère comme le sport de chez nous.

Le CNG quête de sponsors aux côtés de GFM


De son côté, le présdent du CNG, Bira a soutenu que la structure qu'il dirige a confiance au Groupe Futur Médias, raison pour laquelle elle a décidé de signer ce partenariat. Surtout que ce nouveau bureau veut promouvoir la lutte sur toutes ses formes durant les jours ouvrables. Ce qui serait une première pour cette discipline sportive. Mieux, le partenariat a pour but aussi de décrocher "des sponsors", a affirmé le dirigeant. "On fera tout pour que les Sénégalais aiment la lutte. Cela permettra à tous (maximum) les lutteurs de lutter durant la saison. Le CNG a préféré les mercredis pour ne pas bousculer les promoteurs. Nous voulons développer la lutte sur toutes ses formes durant les jours ouvrables. Il faut une alternative pour la lutte simple", a expliqué Bira, indiquant que le CNG va mettre en place dans deux mois un site internet (www.cngsenegal.com) qui va faire passer toutes ses activités.

La SENELEC va assurer la première journée

Parlant des moyens, Bira a souligné que le CNG n'en dispose pas. "Il n'y a pas de moyens, nous sommes allés rencontrer la SENELEC qui va nous accompagner pour de cette première journée. Elle va payer la mise (3 millions) et une partie de l'organisation. Les bénéfices retourneront dans la lutte. Mais on ne prendra pas de VIP. Nous voulons lancer les jeunes afin qu'ils progressent dans la lutte. Mais, ils seront catégorisés. Plus de 86KG sont considérés comme des poids lourds", a expliqué le président, indiquant qu'après le ramadan la lutte avec frappe fera son entrée.
La TFM va diffuser la première journée qui démare, ce mercredi, à l'arène nationale.

Les TOPS DU MOMENT