Des lutteurs racontent leur KO : BOY KAÏRE CONTRE MODOU LÔ « j'ai perdu tout équilibre en temps record » - LutteTV

Des lutteurs racontent leur KO : BOY KAÏRE CONTRE MODOU LÔ « j'ai perdu tout équilibre en temps record »

Mouhamed Dieng 25/08/2020 15:03 Actualités
lutte-senegalaise

Dans la lutte avec frappe sénégalaise, les amateurs raffolent des victoires par KO. Mais pour les lutteurs victimes, c'est le pire des supplices.
BOY KAÏRE CONTRE MODOU LÔ « j'ai perdu tout équilibre en temps record »
L'ancien lutteur Boy Kaïré a vécu une cauchemardesque en décembre 2011.au crépuscule d'une carrière riche de 25 saisons dans l'arène, Boy Kaïré a croisé en 2011, le chemin d'une étoile montante du nom de Modou Lô. Ce dernier avait la réputation d'un méchant cogneur. Mais, l'expérimenté Boy Kaïré n'en avait cure et avait invité Modou Lô à la bagarre. Mal lui en a pris. Car la riposte du Roc des Parcelles Assainies a envoyé le vieux routier broyer du gazon. Kaïré s'en souvient :« Contre Modou Lô, j'ai attaqué, j'ai déclenché une bagarre, mais je n'étais pas sur mes gardes pour esquiver et riposter. Conséquence, j'ai pris un coup qui m'a mis KO. Dans sa riposte, Modou Lô a enchaîné des coups et j'en ai pris un sous le menton qui m'a fait perdre tout équilibre en un temps record. La plupart des KO arrivent comme ça. 80% des coups ko sont dus à une garde défaillante. Face ) Modou Lô, je ne m'attendais pas à sa riposte. Il m'a envoyé un coup de dégagement sous le menton et je me suis retrouvé au sol. Pendant quelques secondes, j'ai perdu connaissance, mais je me suis relevé juste après. Le mal était déjà fait. Dans le milieu de la lutte sénégalaise, on évoque souvent l'aspect mystique pour expliquer les ko, mais pour moi, la meilleure façon d’éviter le ko c'est d'avoir une bonne garde. Il faut éviter de prendre un coup parce qu'un lutteur s’entraîne dur, s'il donne un coup à bout portant, ça fait forcément dégâts. il y a des points sensibles comme la tempe et le menton. Si un lutteur y prend un coup, quelle que soit sa puissance, sa jeunesse, il est fragilisé », professe l'ancien chef de file de l'écurie Soumbédioune.
L'Obs

Les TOPS DU MOMENT