Double Less, un modèle de bravoure et de technicité - LutteTV

Double Less, un modèle de bravoure et de technicité

Pape Ndiaye 7/09/2021 11:00 Actualités
double-less-lutte-senegalaise

Nous sommes aux Jeux Africains de Nairobi, première quinzaine d’août de l’année 1987. Les Égyptiens sont largement favoris en lutte libre et particulièrement en lutte gréco-romaine, leur grande spécialité (lutte sur le haut du corps, interdiction de lutter avec et sur les jambes). Dans ce style-là, ils ont rarement rencontré au cours des divers championnats d’Afrique des oppositions sérieuses et font souvent jeu égal face aux lutteurs européens. Les combats durent 2 fois 3 minutes et en finale des 125 kg se retrouvent Double Less face à Hassan, champion d’Afrique en titre et 3ème mondial. La première période se termine sur le score de 1 à 1.

 Lors de la préparation de ces Jeux, avec son ami Ambroise Sarr, il a travaillé dur sur les enchaînements technico-tactiques en « bras-dessous » ; en musculation il a répété, entre autres, des séries de « loxo tusuuf » avec une haltère de 25 kg dans chaque main jusqu’à épuisement. En tant qu’entraîneur mon conseil principal sera de lui dire de continuer l’usure de son adversaire.

 Vers la fin de la 2ème période, se rendant compte que Double Less ne lâchera rien, Hassan lui donne un coup de tête pour le déstabiliser. Grosse bronca dans la salle et immédiatement Double Less répond par un coup de poing / direct à la face. L’Egyptien n’en revient pas !! Double Less va-t-il être disqualifié avec un arbitrage orienté. Ibra Yade (DTN) et moi (Entraîneur) protestons à tue-tête en mettant en évidence le premier geste. Le délégué de la FILA convoque les deux combattants en les sermonnant, sans pour autant prendre de sanction. Ouf! *

 Le match reprend avec un Double Less toujours aussi combatif. Hassan recule, résiste pour éviter de sortir ; Double Less en profite pour esquiver la poussée de son adversaire, passe derrière lui et l’amène à terre avec l’attribution d’un point. En menant 2 à 1, Double Less n’a plus qu’à gérer son combat en ne lâchant rien sur les « pousses-pousses » en « bras dessous » et gagne ainsi sa finale.

 Au cours de ces Jeux Africains, Double Less obtiendra deux médailles d’or, une en libre l’autre en gréco. Exceptionnel, voire historique de la part d’un lutteur Sénégalais. La presse africaine parlera de l’exploit des lutteurs sénégalais (7 médailles au total pour une équipe de 10 lutteurs) et plus particulièrement de Double Less, Champion d’Afrique des Lourds. La légende « Double Less l’invincible » ne fera alors que se propager dans tous les pays africains.

Aujourd’hui, en me mémorisant tous ces bons souvenirs en commun …. Je pleure !!!

 Frédéric Rubio, ancien entraîneur de Double Less

Les TOPS DU MOMENT