La réponse salée de Gaston Mbengue à Gris Bordeaux, à la presse et ses détracteurs «Qu’il me ramène mes 10 millions avant 18 heures pour…» - LutteTV

La réponse salée de Gaston Mbengue à Gris Bordeaux, à la presse et ses détracteurs «Qu’il me ramène mes 10 millions avant 18 heures pour…»

Pape Ndiaye 31/08/2020 14:38 Actualités
lutte-senegalaise

Suite à des différends entre le promoteur Gaston Mbengue et le lutteur Gris Bordeaux causés par un problème de cachet. Ces derniers multiplient les sorties et chacun donne tort à l’autre camp. Et c’est le promoteur qui avait même entamé les hostilités en recommandant au fassois de lui restituer les 10 millions qu'il lui avait remis comme avance sur cachet s’il ne peut pas se patienter et mettre fin à leurs multiples sorties par presse interposée. Et depuis lors, les nerfs sont tendus et ils ne mâchent pas leurs mots. Et la réponse de Gris Bordeaux n'a pas pris du temps car dans sa livraison de ce matin, le quotidien l'Observateur avait barré à la une que Gris Bordeaux s’est retiré de ce combat et compte même remettre à Gaston Mbengue tout son argent pour rompre leur contrat et donner la chance aux autres promoteurs capables de monter son combat contre le Lion de Guédiawaye. Interrogé par la RFM, Gaston Mbengue s’est défoulé sur les détracteurs, sur Gris Bordeaux et sur la presse en laissant entendre : «Moi il ne peut pas me menacer. Peut-être c’est lui qui se menace, mais pas moi. Comme il a dit qu’il me restitue mes 10 millions, donc je l'attends d’ici 18 heures pour qu’il me rende mon argent et il n'y a pas de négociation à faire dans ce truc. C’est lui qui s’est réveillé et aller voir un journal de la place et je m’étonne de ce journal où il a fait sa sortie. Il y’a des détracteurs qui sont parmi les journalistes et la presse est l’unique responsable. Si un patron de presse veut aider le président Macky Sall, il n’a qu’à le faire ainsi que leur média c’est mieux que de détourner les journalistes. Moi tout ce que je fais pour le président Macky Sall c’est de la gratuité je n’y gagne rien en retour. Tout ce qu’on dit de mal vient en premier lieu de ce groupe de presse et vouloir aider le président de la république moyennant. J’ai tout compris c’est un détracteur. Mais moi on ne peut rien faire contre moi. La lutte c’est moi, la presse c’est vous. Mais la lutte c’est moi. Tout le monde sait que je n’ai jamais eu de problème dans la lutte. Il ne faut pas vouloir gagner de l’argent ou tromper le président Macky Sall en essayant de se faire voir dans les arènes. Ce n’est pas bien il faut qu’on soit élégant dans la vie. Je veux organiser tous les combats» se désole t-il.
Lutte TV

Les TOPS DU MOMENT