Les arbitres doivent attendre la nouvelle structure pour poser leurs problèmes - LutteTV

Les arbitres doivent attendre la nouvelle structure pour poser leurs problèmes

Pape Ndiaye 21/08/2020 19:36 Actualités
lutte-senegalaise

Aphones depuis quelque temps, les arbitres suspendus par le CNG de lutte ont «repris le sifflet» en envoyant de nouveaux missiles à l’instance dirigeante. Tour à tour dans les colonnes de Record (mardi) et de l’Observateur (hier), les «hommes en noir», comme pour régler leurs comptes à l’instance dirigeante, ont tous dégainé. Une attitude dont le contexte pour ne pas dire le timing semble assez surprenant si on sait que le Cng est en fait de mandat. «S’attaquer à une structure en fin de mandat, cela n’a pas de sens», déplore une source bien introduite dans le milieu de la lutte. Qui poursuit : «Les arbitres perdent leur temps et leur énergie en s’attaquant au Cng. Quand on revendique ou quand on pose ses problèmes, il faut frapper à la bonne porte et tout le monde sait que la bonne porte c’est celle du ministre des sports». Et l’interlocuteur du Quotidien de faire une suggestion aux arbitres : «il ne sert à rien de faire le tour des rédactions pour se plaindre. Ce que je leur recommande c’est d’attendre la nouvelle structure pour poser leurs problèmes liés à leur suspension et qui ne peuvent pas être réglés par un Cng en fin de mandat et dont son président, le Dr Alioune Sarr, est sur le départ».
Le Quotidien


Les TOPS DU MOMENT