Lutte – Moins expéditif, court physiquement, combats à l’usure… : Le manque d’explosivité de Balla Gaye en question - LutteTV

Lutte – Moins expéditif, court physiquement, combats à l’usure… : Le manque d’explosivité de Balla Gaye en question

Pape Ndiaye 24/08/2022 17:44 Actualités
balla-gaye-2-lutte-senegalaise

Il a souvent servi à ses fans des combats-éclair. Mais depuis quelque temps, Balla Gaye 2 a perdu de son explosivité en devenant moins expéditif. Des qualités qu’il devra retrouver avant ses deux prochains rendez-vous de 2023, contre Boy Niang 2 et Eumeu Sène.

Par Amadou MBODJI – «Ce n’est plus le même Balla Gaye. Il ne marche plus sur ses adversaires ; il n’est plus expéditif comme avant.» Ces commentaires viennent des observateurs et supporters du Lion de Guédiawaye à l’issue du combat victorieux face à Gris Bordeaux, le dimanche 7 août, à l’Arène nationale. Et ce sont ces mêmes genres de commentaires qui ont enveloppé la dernière défaite du fils de Double Less face à Bombardier.

Il faut noter que l’ancien «Roi des arènes» n’avait pas l’habitude de disputer des combats à l’usure, comme ce fut le cas contre le 3e Tigre de Fass, combat remporté après 15 minutes d’une confrontation assez terne pour le nombreux public qui avait fait le déplacement à l’Arène nationale.

Balla avait l’habitude d’imposer le tempo à ses adversaires en les dominant en un temps record. On a encore en mémoire ses belles performances face à Tyson, Yékini ou encore Modou Lô.

Justement pour revenir sur ce choc contre son «ennemi juré» des Parcelles en 2010, le frère de Sa Thiès n’avait eu besoin que de quelques secondes pour venir à bout du Roc des Parcelles Assainies, infligeant à ce dernier le premier revers de sa carrière. Avant de récidiver en 2019, au bout d’un combat de 5 minutes et 16 secondes.

Contre Tyson, Balla Gaye 2 n’avait eu besoin que de trente (30) secondes pour lui dicter sa loi. En 2mn 30, Balla avait conservé son titre de «Roi des arènes» en dominant Tapha Tine.

C’est depuis son combat contre le même Gris Bordeaux, en 2018, remporté par avertissements, que le Lion de Guédiawaye a commencé à montrer quelques signes de lassitude. Un combat au cours duquel le Fassois a résisté à son adversaire avant de baisser pavillon après 30 minutes de lutte intense.

Ayant livré son premier combat le 2 janvier 2005, contre Samba Laobé, Balla a déjà passé 17 ans dans l’arène. Auteur de 27 combats avec 22 victoires et 5 défaites, il a connu des moments autrement plus compliqués entre 2014 et 2017 ; avec la perte de la couronne de Roi des arènes, au profit de Bombardier, le 8 juin 2014.

Attendu pour se rectifier et faire oublier cette mauvaise expérience, le champion de Guédiawaye sera enfoncé par Eumeu Sène (5 avril 2015). Deux défaites de suite qui l’obligeront à s’«exiler» durant deux longues années.

Avec une condition physique qui ne rassure guère ses fans, Balla Gaye 2 devra s’employer davantage s’il veut sortir victorieux de son prochain combat contre Boy Niang 2, le 1er janvier 2023 ; avant de croiser à nouveau Eumeu Sène, qui voudra confirmer qu’il est «la bête noire» du fis de Double Less.

On est encore loin de ces deux prochains rendez-vous. Suffisant pour permettre au frère de Sa Thiès de se bonifier afin de retrouver son explosivité d’antan.
ambdodji@lequotidien.sn

Les TOPS DU MOMENT