Max Mbargane Est Formel : « Gris Et Balla Sont Condamnés Pour Plusieurs Raisons » - LutteTV

Max Mbargane Est Formel : « Gris Et Balla Sont Condamnés Pour Plusieurs Raisons »

Pape Ndiaye 29/07/2022 14:42 Actualités
max-mbargane-balla-gaye-2-gris-bordeaux-lutte-senegalaise

« C’est un combat avec beaucoup d’enjeux des deux côtés, d’un point de vue personnel et de l’écurie. Chacun doit gagner pour relancer sa carrière et aussi redonner vie à l’écurie, surtout par rapport aux poulains qui sont derrière. Par exemple, Balla Gaye 2 a perdu lamentablement devant Bombardier. Il fait face à un Gris Bordeaux qu’il avait gagné par décision. Alors, il devra tout faire pour rentrer avec la victoire. Sinon, c’est trop risqué pour lui de d’aller à l’assaut de Boy Niang 2 et Eumeu en ayant enregistré deux défaites de rang. » Telle est la conviction de Maxmbargane, Directeur technique de Lansar et observateur averti de la lutte. Il poursuit pour dire que « Gris n’a pas gagné depuis 2015. Au moment où ses poulains cumulent les succès. Serigne Ndiaye 2 a remporté son dernier combat en frappe et a fait ses preuves au Tournoi du chef de l’Etat. Gris 2 et Forza ont gagné leurs derniers combats. C’est dire qu’il n’a pas le choix ».

Aussi, notre interlocuteur est d’avis que de la prestation de ces deux lutteurs pourrait dépendre la survie des VIP. Selon Max, en effet, « les amateurs commencent à tourner le dos aux VIP, considérant que leurs combats manquent de plus en plus de saveur. Ils doivent donc se tuer et bien lutter pour attirer encore les amateurs très déçus de leurs dernières prestations. Le 7 Août, dès lors, Gris et Balla doivent tout faire pour convaincre au risque de voir les promoteurs tourner le dos aux VIP pour se concentrer sur les jeunes espoirs qui créent aujourd’hui les évènements ».

Enfin, Max dissèque la façon de lutter des deux adversaires. « Balla semble plus à l’aise dans les rudiments de la lutte pure. Mais se pose la question de savoir s’il peut encore, avec son poids actuel, enchainer les actions. Quant à Gris, il est à la fois un bagarreur et un attaquant. Il est rapide, sait se bagarrer et attaquer en même temps. »

« Qui se trompe le paie cher. On parle beaucoup de leurs formes ici et là. Si, en plus, ils luttent mal, les conséquences pourraient être lourdes pour eux », conclut celui qui anime des émissions de lutte dans certaines télés et radios de la place.

Abou NDOUR

Les TOPS DU MOMENT