Max Mbargane : «Si ce n’était pas Battling Siki, je serais déjà mort depuis» - LutteTV

Max Mbargane : «Si ce n’était pas Battling Siki, je serais déjà mort depuis»

Pape Ndiaye 28/04/2022 13:22 Actualités
lutte-senegalaise

Membre fondateur de l’écurie Lansar, Max Mbargane était membre du staff de Gaston Productions avant de rejoindre celui de Leewtoo Productions avec Pape Thialis Faye. Mais derrière cette casquette de manager, l’homme fut également un grand lutteur. Il a livré 8 combats pour 7 victoires. En mbappat, il a battu des champions comme Ambroise Sarr et Boy Kaïré. N’eut été sa blessure, il aurait pu devenir Roi des arènes. Mais durant sa carrière, il a échappé de peu la mort. Avec Record, Max Mbargane nous raconte sa face cachée.

« J’ai failli mourir dans un gala de lutte. C’était lors de mon combat contre Mory Touré. Toubabou Dior fêtait sa victoire contre Manga II et, à cette occasion, un gala a été organisé par ses proches et je devais livrer le grand combat contre Mory Touré, à Mbour. Lorsque j’ai terrassé Mory, ses supporters m’ont trouvé sur lui et m’ont poignardé avec des cornes. Si ce n’était Battling Siki (décédé la semaine passée, ndlr) aujourd’hui, je serais déjà mort, depuis. Battling Siki s’est battu jusqu’à me libérer de mes agresseurs. Il m’a envoyé directement à l’hôpital. C’est à partir de là-bas que les médecins ont enlevé le bout de corne qui logeait dans mon épaule. C’est cette blessure qui a gâché ma carrière. », nous raconte le manager de Sitteu.
WIWSPORT

Les TOPS DU MOMENT