Pape Abdou Fall sur le report du combat Papa Sow / Siteu : «Les conséquences sont énormes, on a dépensé des millions…» - LutteTV

BP ACTU votre site d'Actualité Générale

BP ACTU

Pape Abdou Fall sur le report du combat Papa Sow / Siteu : «Les conséquences sont énormes, on a dépensé des millions…»

Pape Ndiaye 17/03/2020 20:03 Actualités
lutte-senegalaise

La décision est venue au mauvais moment. Puisqu’elle est tombée à deux semaines du combat qui était prévu le 5 avril 2020, à l’arène nationale, entre le chef de fiel de Jambar Wresling Academy, Papa Sow et le Phénomène de Lansar, Siteu. Tout ce qui a été fait jusque-là par le promoteur, Pape Abdou Fall, dans le cadre de la promotion de cette affiche, s’écroule comme un château de cartes. Le promoteur qui avait tout bouclé avec un bon coup de communication et promotion, est obligé de se plier à cette mesure de suspension de toutes les manifestations imposée par le Coronavirus. Mais les dégâts sont énormes. Les dépenses liées à l’événement : billetterie, frais d’avance de location, entre autres, ont été dégagés bien avant la date du combat, renseigne le promoteur. «Les conséquences de ce report sont énormes, parce que ce sont des millions de nos francs qui ont été dépensés. Pas besoin d’entrer dans les détails. Déjà, la semaine passée les panneaux publicitaires étaient sortis et tout ça c’est un gros investissement», regrette Pape Abdou Fall qui, dans la foulée, a rencontré les différents collaborateurs. A l’en croire, ses sponsors ont compris la situation, issue d’une décision qui vient de Pape Abdou Fall, ni des lutteurs, encore moins du CNG. Le patron de PAF Productions a décidé d’entamer, dès la semaine prochaine, des rencontres avec les différentes parties pour voir la posture à adopter. Mais selon le promoteur, il faudra dépasser le cap des quatre semaines pour pouvoir faire une évolution. Pape Abdou Fall, comme tous les autres, dont les combats seront forcément reportés, devra trouver une autre date d’ici à la fin de saison. Ce qui ne sera pas tâche facile, si l’on sait que presque toutes les dates avaient déjà été réservées. «Nous allons rencontrer le CNG pour voir quelle est la posture qu’on doit adopter et voir les dates disponibles dans le calendrier», a expliqué le promoteur qui salue cette mesure de suspendre des manifestations sportives pour préserver la sécurité des sénégalais.

Observateur

Les TOPS DU MOMENT