Rejeter Gaston tout en retenant son argent : La démarche contradictoire de Gris Bordeaux - LutteTV

Rejeter Gaston tout en retenant son argent : La démarche contradictoire de Gris Bordeaux

Mouhamed Dieng 9/09/2020 11:05 Actualités
gaston-vs-gris-bordeaux-lutte-senegalaise


Que le 3ème Tigre de Fass, Gris Bordeaux, met en quarantaine le promoteur Gaston Mbengue alors même qu’il a toujours son argent semble quelque peu contradictoire. Lundi 31 août dernier, dans les colonnes de L’Observation, le chef de file de l’écurie Fass sortait une bombe en déclarant qu’il mettait un terme à la collaboration avec Gaston Mbengue dans le cadre du combat qui devait l’opposer à Balla Gaye 2. Il venait alors de prendre au dépourvu tout le monde de la lutte. Et, comme s’il faisait du marquage à la culotte, le promoteur reprenait la balle au rebond pour réclamer ses dix millions qu’il lui avait déjà versés comme acompte sur cachet. Don King est même allé plus loin en descendant en flammes Gris Bordeaux dont il disait qu’il avait pas la valeur marchande d’un Ama Baldé, d’un Boy Niang voire d’un Reug Reug. Il n’en fallait pas plus pour que les chances de retrouvailles des deux, le lutteur et le promoteur, s’amenuisent pour ne pas dire deviennent nulles. C’est ce que semble confirmer la dernière sortie du leader de Fass. Qui s’estime toujours prêt à affronter Balla Gaye 2, mais pour le compte d’un autre promoteur, Gaston étant définitivement exclu pour organiser son combat. Seulement, Gris Bordeaux doit savoir que Balla Gaye 2, comme l’a si bien dit son agent, Aziz Ndiaye, est jusqu’ici à la disposition de Gaston Mbengue. Lequel pourrait faire des acrobaties pour lui trouver un adversaire. Mieux, aussi longtemps qu’il retiendra l’argent du promoteur, l’on considérera qu’il est sous sa coupole. Qui paie le moment, c’est bien Gaston Mbengue qui a payé son argent. Il commande donc. Avoir encaissé l’argent d’un promoteur et faire appel à un autre, sans avoir remboursé, ne semble pas trop logique.
Record

Les TOPS DU MOMENT