Reprise de la lutte-Avril, juin et juillet : trois mois décisifs pour les ténors - LutteTV

Reprise de la lutte-Avril, juin et juillet : trois mois décisifs pour les ténors

Pape Ndiaye 1/03/2021 15:02 Actualités
lutte-senegalaise

L'arène sénégalaise ouvre ses portes, ce lundi 1er mars 2021 un an après sa fermeture, à cause du covid-19.

La pandémie aura fini par bloquer toutes les activités sportives dans le monde. Au Sénégal, si le football, le basket ou encore l'athlétisme ont repris depuis plusieurs semaines après 8 mois d'arrêt, la lutte a tardé à reprendre du service. Après plusieurs concertations entre acteurs, c'est ce lundi 1er mars 2021, que la discipline ouvre ses portes un an après sa fermeture. Mais cette reprise s'annonce palpitante avec de belles affiches en perspective, qui devront se tenir à huis clos.


Lac 2-Eumeu, B52-BG2, Modou Lo-Ama...


Le combat Lac 2-Eumeu Sène est fixé pour le 4 avril. Après le ramadan, Balla Gaye 2 et Bombardier vont se frotter en juin, selon le promoteur Gaston Mbengue. Des combats attendus avec impatience par les amateurs qui étaient privés de lutte depuis un an.


Les combats Boy Niang 2-Tapha Tine et Modou Lo-Ama Baldé font partie de l'agenda riche de la lutte sénégalaise pour les trois prochains mois. Le jeune de Pikine voudra confirmer son ascension face au géant du Baol qui sort d'un succès face à Yékini Jr.


De son côté, le roi des arènes compte conserver sa couronne devant le jeune Ama Baldé, qui a envie de battre le sociétaire de Rock Energie.


La peur de la baisse de forme


Le hic est que les lutteurs auront-ils le physique après un an sans aucun combat même s'ils s'entraînaient. Pire, certains sont restés deux voire trois ans sans le moindre combat de lutte. Ceci pourrait mener à une mauvaise condition physique ou une baisse de forme. Et quand la méforme arrive chez un sportif qui pratique un sport de combat comme la lutte avec frappe, il faut savoir composer. Et là, tout dépend de la faculté de concentration, de la motivation et de la persévérance qu'ils auront d'ici leurs combats. Dans ce cas de figure, la préparation reste l'unique étape qui peut permettre aux lutteurs de revenir à son meilleur niveau. Surtout qu'ils n'ont pas de combats tous les trois jours ou chaque semaine comme les footballeurs qui jouent au moins chaque 72 heures;


En tout cas du côté du ballon rond, beaucoup de footballeurs avaient perdu leur rythme après l'arrêt des championnats à cause du covid-19. Les lutteurs vont-ils suivre? Réponse entre avril et juillet 2021.

Les TOPS DU MOMENT