SACCAGE DES SIÈGES DE L’ARÈNE NATIONALE PAR SES ULTRAS : BABA DIAKHAL SUSPENDU 1 AN PAR LE CNG - LutteTV

SACCAGE DES SIÈGES DE L’ARÈNE NATIONALE PAR SES ULTRAS : BABA DIAKHAL SUSPENDU 1 AN PAR LE CNG

Pape Ndiaye 30/06/2022 14:53 Actualités
baba-diakhal-lutte-senegalaise

La jurisprudence Lys Ndiago (Diamaguène-SICAP-Mbao) s’abat sur Baba Diakhal (Dialy Birama Thior). Ce dernier prend une suspension de 2 ans, dont 1 an ferme, à cause du saccage des sièges de l’Arène nationale par ses supporters, lors de son combat perdu contre Bébé Bismi (Jambars Wrestling Academy), le dimanche 19 juin, en lever de rideau de Franc / Sokh.

Baba Diakhal lutteur
Suspension de 2 ans, dont 1 an ferme. C’est le verdict de la Commission Règlements et Discipline (CRD) du CNG concernant Baba Diakhal. Qu’est-ce que ce dernier a fait ? Le dimanche 19 juin, il avait perdu son combat contre Bébé Bismi, par disqualification. Le sociétaire de Dialy Birama Thior avait donné un coup de tête à son protagoniste. Dans le Règlement du CNG, ce geste est considéré comme antisportif. Dans de tel cas de figure, la victoire est donnée ipso facto à l’adversaire qui a reçu le coup de tête.

Non préparés à une telle sentence sportive et soudainement sonnés par la décision de l’arbitre, les fans de Baba Diakhal avaient offert au public un «concert» de jets de chaises. Le spectacle était ahurissant, vraiment très triste pour les férus de lutte qui étaient déjà contents de voir l’Arène nationale pleine comme un œuf.



Sonnés par ce qui s’est passé, les membres de la Commission Règlements et Discipline de l’instance faîtière dirigeante de la lutte, dirigée par Souleymane Boun Daouda Diop, avaient convoqué le lutteur et son manager Ass Cissé pour les auditionner. Après cette audition, la décision disciplinaire est tombée, hier. «Mon poulain Baba Diakhal est effectivement sanctionné par le CNG. Il est suspendu 2 ans, dont 1 an ferme», confirme le manager, au bout du fil.

Lors de son dernier combat perdu contre Tapha Mbeur de Rock Énergie, les supporters de Lys Ndiago avaient été déçus par son cuisant KO et avaient saccagé les sièges de l’Arène nationale de façon instantanée. Pour cette faute lourde commise par ses supporters, le jeune lutteur avait été suspendu 3 ans, dont 1 an ferme. Quasiment, Baba Diakhal est victime du même sort. Pire, il n’est également pas entré en possession de son reliquat sur cachet.

Niang Ballo suspendu 6 mois

Niang Ballo (Door Dooraat) avait affronté et pris le dessus sur Gouye Manko (Bathie Séras), le même jour. Même si le poulain de Zoss avait obtenu la victoire et l’avait fêtée toute la nuit durant avec ses nombreux inconditionnels, il ne s’était pas bien comporté dans l’enceinte. «Niang Ballo s’était introduit dans l’enceinte du combat, bien avant son combat, sans l’autorisation du CNG. Et lorsqu’on lui avait intimé l’ordre de sortir de l’aire de jeu, il n’avait pas voulu et s’était malheureusement heurté aux forces de l’ordre. C’est la raison pour laquelle, il est suspendu par le CNG pour 6 mois fermes», fait savoir Ass Cissé, manager de Niang Ballo.

Face aux fautes récurrentes des lutteurs, les sanctions disciplinaires semblent être la solution pour assainir l’arène.

Les TOPS DU MOMENT