Tapha Tine sur son face-à-face avorté avec Boy Niang 2 : ” On ne peut rien me reprocher sur les violences du 6 juin” - LutteTV

Tapha Tine sur son face-à-face avorté avec Boy Niang 2 : ” On ne peut rien me reprocher sur les violences du 6 juin”


ANNONCE : TAPTAP SEND TaptapSend
Pape Ndiaye 17/06/2021 16:48 Actualités
tapha-tine-lutte-senegalaise

Jusque-là, Tapha Tine n’avait voulu piper mot sur les accusations portées contre son camp à la suite des débordements qui ont saboté le face-to-face du 6 juin dernier. Mais le Géant du Baol a bien voulu donner sa part de vérité.

” Je n’accepterai jamais qu’on accuse mon camp et moi d’avoir saboté cet événement. Il y a eu des affrontements, donc on ne peut pas faire porter le chapeau à un seul camp. Ça a été maladroit de la part de toutes les personnes qui nous ont accusés d’être à l’origine de ces débordements.

Ce qui s’est passé est simple. Quand nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons été attaqués à coup de bombe de gaz et mon camp a riposté. Il faut dire la vérité.. On ne pouvait pas croiser les bras et laisser les autres nous attaquer. Les journalistes et toutes les personnes qui ont assisté à cet événement ont vu ce qui s’était passé.

Après, il y a toujours des gens qui n’ont pas voulu être objectifs quand il fallait dire qui a fait quoi. J’ai suivi les débats et j’avoues que j’ai été surpris d’entendre certains essayer de couvrir l’autre camp et jeter la faute sur nous. C’est inélégant. J’étais venu très tôt avec mes accompagnements pour honorer mon engagement, mais quand l’intifada a rendu les lieux invivables, j’ai décidé de quitter pour éviter le pire. Par la suite, je me suis rendu à la police de Grand-Dakar où beaucoup de mes inconditionnels ont été interpellés.

On ne peut rien me reprocher dans cette affaire parce que je suis venu à 20h, je suis resté dans ma voiture, je n’ai pas pu accéder aux lieux, parce qu’on a été attaqué. et Quand on a riposté, tout le monde dit que c’est nous. Il faut être sérieux-là ! “, nous explique le prochain adversaire de Boy Niang 2.

Wiwsport Avec l’Observateur

Les TOPS DU MOMENT